Les compréhensions orales d'AppuiFLE-Tourisme:
"Bilbao en 48 heures"

Consignes de l'exercice: Écoutez et complétez les espaces blancs du texte à l'aide de prépositions.


Bilbao en 48 heures


C’est un week-end placé le signe de l’architecte Franck Gehry que je vous propose. Tout d’abord en vous rendant Bilbao, soit directement en utilisant le nouvel aéroport de la ville, soit voiture, exemple via Biarritz.
Bilbao est célèbre à son Musée aux formes si audacieuses.
saison, l’affluence étant moins forte, vous pouvez vous y rendre directement.
Son architecture est indescriptible. Il faut l’avoir les yeux l’apprécier ou la détester. À l’, vous découvrirez tout d’abord un atrium géant 55 mètres de haut, puis, autres, sept cultures monumentales de l’américain Richard Serra exposées des salles aux formes et dimensions impressionnantes.
2,3 ou 4 heures passées l’intérieur du Musée Guggenheim, gardez un peu de temps visiter le quartier historique de Bilbao. Une heure suffit. le dédale des rues, se succèdent les constructions Renaissance, baroques, néoclassiques et modernistes... Au du quartier, la cathédrale de Santiago date du 14e siècle. Puis, en d’après midi, quittez Bilbao l’autoroute, vous rendre la région de la Rioja. Au des vignes, superbes ce moment les couleurs d’automne, apparaît au détour d’un virage, un bâtiment qui ressemble plus à un paquet cadeau qu’à un hôtel. Il est signé, comme le Musée Guggenheim, l’architecte Franck Gehry.
Extraordinaire certains, décriée d’autres, l’architecture est en tout cas particulièrement remarquable, surtout ici, entouré les vignes du domaine Marquès de Riscal. Vous aurez toute la journée du lendemain en découvrir les subtilités, ou avoir profiter du superbe spa lequel, comme de Bordeaux, on pratique la vinothérapie.
préparer votre voyage, consultez le site France-infos.com.

Source: Les chroniques "Destination-Voyages" de Thierry Beaumont sur Radio France-Infos

Auteur de la fiche: Mireille Spalacci